Impression 3D : technologie de la photopolymérisation, la solidification par Ultra-Violet !

Publié le : 26 mai 20214 mins de lecture

Appelée aussi fabrication Additive, l’impression 3D est un procédé permettant de matérialiser un objet conçu sur un ordinateur. Cette technologie utilise des fines couches pouvant aller jusqu’à 180 microns. L’ajout de ces couches permettra de créer un objet en trois dimensions. La photopolymérisation est une des techniques utilisées dans l’impression 3D. Son point commun avec les autres technologies d’impression 3D est qu’elle utilise aussi la technique couche par couche pour la conception de chaque élément. C’est à partir de ce procédé que les technologies d’impression 3D réussissent à concevoir les formes les plus complexes.

Fonctionnement de l’impression 3D

L’impression 3D se réalise en trois étapes. La première étape est la préparation du fichier 3D conçu sur un ordinateur. La conception de ce fichier 3D se fait à l’aide de logiciels CAD ou CAO. Un scan en 3D permet aussi d’avoir ce fichier. De nombreux sites spécialisés mettent à disposition des fichiers 3D qui pourront être directement utilisés. L’étape suivante est le processus d’impression. Dans cette étape, vous aurez le choix entre le matériau à utiliser selon vos besoins et vos attentes. Dans le domaine de l’impression 3D, vous aurez un large choix de matériaux à utiliser comme les métaux, les textiles, les sables, les plastiques ou les résines. La dernière étape consiste à réaliser des opérations de finition comme le sablage ou le ponçage ainsi que les peintures pour que l’objet puisse avoir un aspect final.

La photopolymérisation, une technologie d’impression 3D

Si vous avez choisi la résine comme matériau de conception de l’objet 3D, il vous faudra recourir à la photopolymérisation. En utilisant de la lumière à Ultra-Violet, les résines photosensibles se solidifieront. La photopolymérisation est alors utilisée en SLA (stéréolithographie), en traitement numérique de la lumière ou DLP (Digital Light Processing), en CLIP (Continuous Liquid Interface Production) ou pour les imprimantes Multijet. Une cuve de résine photopolymère est utilisée en stéréolithographie. Pour travailler la résine, un projecteur est utilisé en DLP. La technique CLIP utilise aussi un projecteur qui projette des images UV dans un bain de résine liquide.

L’avenir de l’impression 3D

De nos jours, ces technologies d’impression sont en pleine croissance surtout pour le cas de la photopolymérisation. Des industries innovantes ne cessent de réaliser des recherches pour le développement de nouveaux matériaux. D’autres procédés sont aussi développés pour pouvoir créer d’autres variétés d’objets. Le choix du procédé dépend du matériau à utiliser dans l’impression 3D ainsi que de l’usage de l’objet.

Les critères à considérer pour choisir une imprimante 3D
Quelques astuces pour faciliter la fabrication d’une carte électronique

Plan du site