La plaque métal rivet, une solution de fixation fiable et esthétique

Il existe plusieurs techniques pour assembler les tôles. Le clinchage est l’une des plus connues car elle est facile à réaliser et ne nécessite pas de chaleur. Il en va de même pour le vissage, bien qu’il nécessite plus de temps. Ces deux méthodes sont totalement opposées à la soudure. Le résultat varie également en fonction de la technique utilisée. Et pourquoi pas le rivetage puisqu’on dit que c’est la meilleure des fixations actuelles ?

Le rivetage : une technique fiable pour fixer des tôles métalliques !

Le rivetage est une technique spéciale pour assembler des tôles métalliques. Elle est permanente, ce qui est très pratique. L’opération permet d’avoir une bonne qualité de fixation pendant des années. Le processus commence par le perçage de trous dans la plaque de métal. Ces trous doivent être alignés avec les trous de la plaque pour faciliter la pose.

Pour faire simple, il s’agit d’une tige droite dont la tête est suffisamment large pour assurer un joint étanche. La première extrémité est pointue tandis que l’autre est plate, bombée, ronde ou fraisée selon le cas. Une plaque métal rivet a donc la forme d’une grosse vis. Si vous voulez une bonne plaque d’assemblage en métal, c’est l’une des meilleures options.

En effet, la tenue des plaques métalliques est meilleure. De plus, l’opération est permanente. C’est un gage de qualité. On ne voit les têtes que de l’extérieur, sans rien qui dépasse. C’est pourquoi on l’appelle aussi une solution esthétique. 

Quels types de rivets choisir ?

Il existe plusieurs types de rivets et la classification se fait en fonction du type : rivets standards, rivets doubles et rivets aveugles. La résistance, la durabilité et même la facilité de pose en dépendent. La forme du rivet peut définir davantage le processus de rivetage. Tout d’abord, vous avez les rivets à tête plate ou ronde. Ils sont pratiques sur la plaque d’assemblage car ils sont solides, ce qui signifie qu’il n’y a pas de déformation ou de trou dans la tige. Ensuite, il y a les rivets semi-tubulaires avec une partie creuse.

Puis, vous avez les rivets aveugles ou pop. Ce sont les plus populaires en raison de la qualité visuelle et de la dureté de la pose. Viennent alors les rivets fendus. La tige est fendue en deux. Les inserts filetés sont un autre type de rivet. Ils ressemblent à des boulons. Vous pouvez encore opter pour des rivets d’entraînement. La tige est prolongée de chaque côté. Enfin, il existe des rivets affleurants, de petits boulons à tête fraisée.

Pour le choix final, vous pouvez aussi considérer le matériau de conception : laiton, aluminium, acier, etc. Faites également attention à l’épaisseur de la plaque métal rivet, car elle détermine le type de rivet à utiliser.

Les avantages et les inconvénients de la plaque métal en rivet !

Les avantages du rivet sont surtout le coût de l’installation. Il est moins cher que les autres options de fixation. Les matériaux de rivetage sont très abordables. Vous pouvez aussi l’installer rapidement sans avoir à penser à un éventuel entretien. En effet, il s’agit d’une solution durable. C’est un plus pour le budget.

Vous avez encore beaucoup de choix (de rivets) pour parfaire la finition. Il est donc possible d’adapter le type de rivet à votre budget ou à vos besoins réels. Les rivets aveugles, par exemple, sont beaucoup plus esthétiques car ils ne laissent rien apparaître. De plus, en cas de rénovation ou de démontage, vous pouvez conserver les plaques de métal afin de les réutiliser.

Quant aux inconvénients, le rivetage d’une plaque assemblage peut exposer les pièces rivetées à un risque. Elles peuvent être fragilisées. Il est possible d’y remédier en effectuant une seconde opération de rivetage.

Comment se déroule l’emboutissage profond ?
Quels sont les critères de choix d’une porte industrielle ?